Les Gervais à travers les siècles et les régions

Dans mon ascendance, la première Gervais est Marie Gervais dont je possède une photocopie d’un portrait. La voici !

Marie Gervais (1866-1904)

Elle était née à Montignon, à Arleuf dans le Morvan, dans la Nièvre le 11 janvier 1866. Elle était la fille d’une femme du cru, Jeanne Buteau dont je possède également un portrait, et d’un “petit Paris”, François Louis Gervais.

Jeanne Buteau (1837-1918)

François Louis Gervais (1827-1875), je l’ai rapidement évoqué , mais je prévois de lui consacrer un plus long article dans les prochains mois… mais depuis je lui ai consacré un article plus détaillé ici. Il était né à Paris avant d’être envoyé dans la Nièvre où il finit sa vie.


Sa mère s’appelait Louise Joseph Gervais (1805-1834). Elle a déjà fait l’objet de 2 articles, l’un ici et l’autre . Morte à Paris, elle venait du Nord.


Charles Augustin Joseph Gervais (1781-1815), père de la précédente, a fait l’objet d’un article ici.


Tout comme son père Michel Joseph Gervais (1733-1806) qui a son article .

Signature de Michel Joseph Gervais en 1770

Son père Nicolas Marin Gervais (1707-?) est resté longtemps le dernier de la lignée que je connaissais. J’ai fini par découvrir sa naissance à Vert-le-Petit dans l’Essonne. Je l’ai présenté ici ainsi que son frère Claude Gervais .


Leur père Marin Gervais est à ce jour le dernier ancêtre connu de cette branche. Il était l’époux de Françoise Pasquier. Je ne sais pas si je pourrais remonter un jour plus loin…

Mais j’ai eu récemment la joie de découvrir qu’ils avaient passé un contrat de mariage à Paris le 30 janvier 1703 devant Me Antoine Lemoine. Et hier, j’ai eu le grand plaisir de découvrir dans ma boite mail le contrat de mariage transmis par les Archives Nationales, seulement quelques jours après ma demande ! Merci.

Malheureusement le contrat ne me fournit aucune information sur sa filiation. J’y gagne tout de même sa signature et une adresse étrange.

Signature de Marin Gervais en 1703

Petite anecdote : Ils ont annulé leur contrat le 26 février suivant bien qu’ils se soient tout de même mariés avant 1706 !

Je savais déjà que Marin Gervais était de 1707 à 1710 jardinier de Monsieur Bosc au Bouchet. Celui-ci était seigneur de Vert-le-Petit, du Bouchet et de Servières, procureur général des requêtes de l’hôtel en 1696, surintendant des finances, domaines et affaires de madame la duchesse de Bourgogne, mère de Louis XV en 1698 et intendant de la province de Limoges en 1711.

En 1703, il était déjà jardinier à Rambouillet faubourg Saint-Antoine, paroisse Saint Paul, comme cela est indiqué dans le contrat de mariage reçu.

Source: A.N. registre MC/ET/CXVII/670

À la première lecture, j’ai été surprise par la formulation, je me suis dit qu’il était originaire de Rambouillet dans les actuelles Yvelines et demeurait à Paris. Mais je n’ai trouvé rien de rien à Rambouillet !

Et puis j’ai creusé l’affaire, car la formulation était étrange tout de même et j’ai découvert que dans le faubourg Saint-Antoine, il existait un Rambouillet !

En voici des représentations dans des plans de Paris :

Mon ancêtre était donc jardinier à la Folie Rambouillet !

Cette folie Rambouillet était un ancien pavillon de plaisance célèbre pour ses jardins fruitiers, elle avait été construite au XVIIe siècle par le financier Nicolas de Rambouillet (1576-1664), secrétaire de la chambre des Finances et conseiller du roi Louis XIII. Elle fut vendue au célèbre banquier John Law mais après le passage de mon ancêtre car seulement en 1719.

Je n’en sais actuellement pas plus sur Marin Gervais

Par contre, le contrat de mariage débloque l’ascendance de son épouse ! Françoise Pasquier qui habitait alors Grande Rue du faubourg Saint-Antoine, paroisse Saint Paul, venait d’Isneauville près de Rouen en Seine-Maritime.

J’y ai trouvé son baptême, des frères et sœurs, neveux et nièces, ses parents, son grand-père maternel et peut-être ses grands-parents paternels !


Et voici en bonus les migrations de la famille entre 1703 et 1900 :

Migrations de la famille Gervais (rouge) et origine de la famille Pasquier (vert)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.