Je l’ai trouvé !

Signature de Charlotte de Billières en tant que marraine (Source : A.D. de la Lozère)

En remontant l’ascendance maternelle de mon mari, je suis tombée sur une certaine Charlotte de Billières fille de noble Jean de Billières, demeurant à Sait-Chély-d’Apcher (48) dans la première moitié du XVIIe siècle.

Cet homme m’a interpellée car la terre de Billières appartient à la famille d’Apchier dont un des rameau qui demeure justement à Saint-Chély-d’Apcher en porte souvent le nom.

Château de Billières (Source : A.D. de la Lozère https://archives.lozere.fr/…)

Après des recherches, j’ai trouvé, dans des ouvrages historiques, un Jehan de Billières, bâtard d’Apchier, fils de Jacques Ier d’Apchier, seigneur de Billières. Mais il ne peut être celui que je recherche, né une bonne génération trop tôt et connu pour n’avoir eut que deux filles.

Reprenons les informations que je possède. Que sais-je exactement de notre ancêtre ? Il était appelé Monsieur de Billières et était l’époux de Lucque Fournier dont il avait eu au moins 6 enfants :

  • Charlotte de Billières mariée avant 1606 et marraine de ses plus jeunes frère et sœur
  • fille de Billières né le 1er décembre d’une année indéterminée ayant pour parrain et marraine, Monsieur de Montrial et Madame d’Apchier
  • fils de Billières, parrain en 1603
  • Jehan de Billières né en 1600
  • Charlotte de Bilhière née en 1606, filleule de sa sœur Charlotte de Billières
  • Françoyse de Billières née en 1610, filleule de sa sœur Charlotte de Billières.

C’est le notariat qui m’apporte une première piste avec un accord de 1615 à Rimeize (48). On y apprend que Noble Jacques II d’Apchier seigneur de Billières, des Bessons et autres places (en son nom et en celui de feue demoiselle Charlotte de Sinzelles, sa mère) avait constitué à Noble Jehan de Billières dans son contrat de mariage avec Lucque Fornier des 18 et 26 mai 1585, 300 livres et sa mère Charlotte de Sinzelles avait constitué 5 setiers de blés seigle. Le seigneur de Billières s’engage à payer à Noble Jehan de Billières dans les 4 ans pour “entretenir leur amitié”.

https://archives.lozere.fr/ark:/24967/vta2c35009d86dfdc6e/daogrp/0/334

En 1609, Jehan de Billières signe comme présent le contrat de mariage de Gabrielle d’Apchier dite de Billières fille dudit Jacques II.

https://archives.lozere.fr/ark:/24967/vtaf573cdc3f220dc74/daogrp/0/14

Toujours en 1609, Jehan de Billières est témoin au testament de Claude d’Apchier qui n’est autre que la sœur dudit Jacques II.

https://archives.lozere.fr/ark:/24967/vtaf573cdc3f220dc74/daogrp/0/6

Arrivée à ce stade je suis presque sûre que le Jehan de Billières que je cherche est un bâtard, frère de Claude et Jacques II d’Apchier. C’est la génération qui conviendrait. Je cherche alors frénétiquement tout acte pouvant confirmer cette mention. Je découvre une vingtaine d’actes le concernant directement entre 1587 et 1600 et encore quelques uns plus tard. Et le Graal…
… je découvre un acte de septembre 1609 à Saint-Chély-d’Apcher où Noble Jean de Billières est témoin dans un acte de cette Claude d’Apchier, déjà rencontrée, et il y est indiqué frère !

https://archives.lozere.fr/ark:/24967/vtaaf9b4180426f2e73/daogrp/0/205

Ce qui, bien sûr, est confirmé par la signature identique tout au long de sa vie.

Signature de Jean de Billières

La fratrie, enfants de Jean Ier d’Apchier de Billières, ne comporte pas ce Jean de Billières. Par contre, dans un document familial, le bâtard de Billières est présent à un baptême pour Monsieur de Lavalette le grand père de la nouvelle-née en 1588. Il s’agit d’une fille de Jacques II d’Apchier justement et de Marguerite de Laurie.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54438067/f74.item

On obtient donc ceci, à noter que je recherche actuellement des informations sur Jeanne de Billières que je suppose être de cette fratrie :

C’est le tout premier acte, une simple acquisition du 14 avril 1587, le dernier que j’ai lu évidemment, qui me donne la mère de ce bâtard d’Apchier, appelé Jehan de Billières.

Source : 3 E 14007 aux A.D. de la Lozère

Il s’agit de Jehanne Tavernier déjà décédée en 1587. Ce n’est donc pas par hasard que le parrain de son fils Jehan de Billières en 1600 est un certain Jean Tavernier !

Je peux donc à présent rattacher notre noble Jehan de Billières à  la grande famille d’Apchier ! Évidemment, je reviendrai sur cette famille dont mes enfants descendent de bien d’autres façons…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *