L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est calendrier-de-lavent.jpg.

Sainte Lucie

Martyre : gorge tranchée (Chroniques de Nuremberg).

Sainte Lucie est une vierge et martyre de Syracuse, où elle a été victime de la persécution de Dioclétien en 304. Son nom même évoque la lumière, mais sa vie reste dans l’ombre. Elle fut très populaire et son culte remonte aux premiers siècles.


Des Lucie j’en ai plusieurs d’ailleurs l’une de mes De Cujus est une Lucie ! Mais j’ai choisi de parler d’une Lucie du XVIIe siècle. Il s’agit de Lucie CHALVET, ancêtre à la 14e génération de mes enfants. Elle est née à Saint-Chély-d’Apcher (48) en 1607. Elle est la fille de Sire Jehan Chalvet dit Brogerie, bourgeois de Saint Chély et procureur d’Office de la seigneurie de Montaleyrac, et de Charlotte de Billières dont il a été question ici.

Famille de Luque Chalvet

À son baptême, Lucie CHALVET reçoit le prénom de Luque comme sa marraine Luque Fournier qui est sa grand-mère maternelle. Ce n’est qu’une variante du prénom.

Acte de baptême en 1607 (Source : R.P. de Saint-Chély-d’Apcher, A.D. de la Lozère)

Lors de son contrat de mariage à Saint-Chély-d’Apcher (48) en 1622 avec le notaire royal de Chaliers (15) Jehan Dupré, elle est aussi prénommée Luque.

Mais ensuite au baptême de ses 4 enfants à Chaliers (15), elle est clairement appelée Lucie en 1627, 1630, 1634, 1640 et encore 1640.

Lors de son décès en 1684, elle est cette fois prénommée Luce.

Acte de sépulture en 1684 (Source : R.P. de Chaliers, A.D. du Cantal)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.