À la lettre F du #ChallengeAZ, nous avons vu que Jacques MAMY et Pernette GUILLET sont de Groslée le bourg voisin de Saint-Benoit-en-Bugey. Remarquons que depuis 2016, les deux communes sont fusionnées en une commune nouvelle Groslée-Saint-Benoit.

Groslée est située sur les bords du Rhône, au pied de la montagne de Tentanet (1019 m). La famille du nom est l’une des plus illustres et anciennes du Bugey. D’ailleurs mes enfants descendent d’une demoiselle Dauphine de Groslée au XVe siècle !

Malheureusement pour moi, les registres paroissiaux ne commencent qu’en 1683 de façon continue, à l’exception des années 1620-1622, 1673 et 1677-1680.

En 1677, j’ai trouvé la mention d’un Philibert MAMY et de Jacques MAMY (ici). Ce dernier, qui m’intéresse particulièrement, est cité déjà marié en 1680. Toujours en 1680 puis 1683, je rencontre un Benoit MAMY tailleur d’habits qui décède en 1696. Un Mathieu MAMY est parrain en 1685, père en 1691 et 1695, mort en 1698, tout à Groslée. Il a une fille morte en 1709 à Marchamp et deux autres qui s’y s’ont mariées en 1714 et 1717. Un François MAMY s’était marié à Marchamp en 1656 et était dit de Groslée.

La famille MAMY était donc déjà à Groslée dans le première moitié du XVIe siècle et n’a guère essaimé, elle s’est juste transportée à Saint-Benoit-en-Bugey !

Jacques MAMY était laboureur au port de Groslée, un hameau sur la rive droite du Rhône.

Carte de Cassini (Source : Gallica)

C’était un lieu de péage tout comme Neyrieu, où vivront les descendants de Jacques MAMY, d’après cet arrêt du Conseil d’État du Roi de 1754 :

Malheureusement pour l’instant  rien de nouveau pour mon MAMY, pas de collatéraux qui mèneraient à une nouvelle piste. Tous les MAMY de France restent une piste potentielle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.