Calendrier de l’Avent – 5 décembre 2019

Bienaimé Jean Traisnel né le 5 décembre 1853

Ma première rencontre avec Bienaimé Jean Traisnel s’est faite à travers cette photographie de la famille Traisnel que je daterais des alentours de 1903-1905.

Bienaimé Jean Traisnel est le père de famille. Il est assis sur la chaise, entouré de sa famille : sa femme Marie Pauline Leramey, ses deux filles Eugénie Désirée Augustine et Reine Arthémise Ernestine et son fils Bienaimé Achille Léon.

Est-ce la pose qui lui donne cet air si sévère ? Ma première impression a été qu’il n’était pas commode ! Il était né le 5 décembre 1853 aux Nourries de Montgardon dans le Cotentin où sa famille était installée depuis au moins 200 ans. Baptisé le lendemain, il avait eu pour parrain et marraine Auguste et Augustine Aubert.

Recensé pour l’armée l’année de ses 20 ans, il avait reçu le numéro 35 au tirage au sort du canton de La Haye-du-Puits et il avait été considéré bon au service. Il mesurait 1 mètre 62 et sa description physique était la suivante :

  • cheveux et sourcils châtains
  • yeux gris
  • front rond
  • nez gros
  • bouche forte
  • menton rond
  • visage ovale

Il avait été incorporé au 18e régiment d’infanterie qu’il avait rejoint en janvier 1875. En août 1878 il était envoyé en congé en attendant son passage dans la réserve qui arriva l’année suivante. Il fut alors classé au régiment d’infanterie de Saint-Lô. Il accomplit alors plusieurs périodes d’exercices en septembre 1880 au 13e régiment de ligne, en septembre 1882 au 136e régiment de ligne, en mai 1884 au 80e régiment de … après son passage dans la réserve de l’armée territoriale le 1er juillet 1883. Il fut définitivement libéré du service militaire le 1er novembre 1899.

Entre temps, il avait épousé le 18 novembre 1880, Marie Pauline Leramey de 3 ans sa cadette. Elle était la fille naturelle de Jeanne Marie Leramey alors veuve établie à Varenguebec. Je ne connais pas son père… Ils s’installèrent à Varenguebec en 1882 où ils eurent 4 enfants en 1883, 1884, 1889 (une fille qui ne vécut qu’un an et demi) et 1893.

Bienaimé Jean Traisnel vit sa fille Reine Arthémise Ernestine tomber enceinte alors qu’elle était domestique dans une famille du voisinage, peu de temps après cette photo, en 1906. Mon arrière-grand-mère naquit en janvier 1907.

Je ne retrouve ensuite mes 4e aïeux Bienaimé Jean Traisnel et Marie Pauline Leramey en photographie que dans les année 30 avec leurs arrière-petites-filles : ma grand-mère et sa sœur.

Jacqueline et son arrière-grand-père Bienaimé Jean Traisnel

Bienaimé Jean Traisnel et Marie Pauline Leramey avec leurs arrière-petites-filles

Bienaimé Jean Traisnel mourut quelques temps plus tard, le 30 décembre 1939, 6 ans après sa femme.

1 réflexion sur « Calendrier de l’Avent – 5 décembre 2019 »

  1. Ping : Calendrier de l’Avent – 11 décembre 2019 | Sur la piste de mes ayeuls

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *