Sticky

Je me présente, je m’appelle Estelle Biron, j’ai commencé mes recherches avec ma branche savoyarde en 1987. Depuis, ma petite brindille est devenue un splendide grand arbre dont le feuillage se mêle à celui de mon mari, Gilles Rivet. Mon siteLire la suite…

Sticky

Quartiers de Gilles Rivet Les ancêtres de mon mari sont beaucoup moins dispersés que les miens, ils ont vécu dans la moitié Sud de la France. Mais une multitude de petites branches nobles en Aubrac et Gévaudan mènent bien plusLire la suite…

Depuis plusieurs mois, je ne lâche pas nos branches lozériennes. Mes racines familiales me mènent, tout comme celles de mon mari, en plein Gévaudan. Non, aujourd’hui je ne vous parlerai pas de la Bête. C’est déjà fait ! Mais plutôtLire la suite…

François Giballin sieur de Villar, présenté ici , est confirmé dans sa noblesse en 1669 et on y apprend quelles sont ses armes : écartelé au premier et dernier de gueules, et de vair, au second et troisième d’azur àLire la suite…

Marcelline Auzerand de Bénistant entre dans la généalogie de mes enfants à la 14e génération. Par deux fois… Elle a épousé par contrat le 8 février 1654 à Saugues Pierre de Langlade, dit le Cadet de Blavignac, seigneur en partieLire la suite…

Étymologiquement, Meissonnier ou Meyssonnier désigne un moissonneur. Ce patronyme est surtout porté dans le Sud-Est et particulièrement en Lozère et dans l’Hérault. Toute cette histoire familiale que je vais vous dérouler se passe donc à Aumont dans l’Aubrac, aujourd’hui enLire la suite…

Voici une vieille famille noble connue dès le XIVe siècle, probablement originaire d’Auroux. Noble Etienne Talhier, d’Auroux, fait une reconnaissance au chapitre de Mende en 1385. La famille se retrouve au Malzieu à partir du XVe siècle. Elle possède uneLire la suite…

Les données sur cette famille sont assez restreintes. Mais quelques actes notariés de Saugues et la cote 24 J 209 aux archives départementales de la Haute-Loire m’ont apporté quelques éclaircissements. Jehanne Amargier de Beauregard et noble Claude Auzerand de BénistantLire la suite…

Une recherche bien difficile autour de cette famille ! Surtout qu’elle s’appelle aussi bien Gibalin, Giballin, Gebalin, Gibilin, Gibillin, Gebilin, Gebillin … avec ou sans particule ! Elle est établie au Malzieu en Margeride depuis au moins la première moitiéLire la suite…

Dans un article de 2021 (CLIC), je voyais un potentiel lien entre le mariage introuvable de mes 6e aïeux, Pierre Biron et Marie Rose Baffie, et la condamnation à mort du frère de mon ancêtre. 7 U 1/76 – BIRONLire la suite…

Il me reste la branche du Malzieu à étudier. La cote 25 J 137 famille de Saint-Juéry du Fonds d’Imbert-Boucharenc m’a été d’une grande aide pour la reconstituer, ainsi que d’autres cotes de ce fonds ! À l’origine, il yLire la suite…

Revenons à Claude de Saint-Juéry et son frère Jean de Saint-Juéry dit La Bartholle. Plusieurs indices sont à relever les concernant qui ont leur importance. Plusieurs faits me font placer ses frères dans la famille détentrice du Château souverain. ParLire la suite…

Commençons par nous pencher sur Guillemine de Saint-Juéry. Je l’ai présentée ici CLIC avec son mari Jean Rolland et surtout leurs enfants. Elle est inhumée à Chauchailles le 22 décembre 1650 après avoir passé un testament chez Me Sanet deLire la suite…

Grâce aux relevés de Généaubrac, de Lozère Histoire et Généalogie ainsi qu’aux généalogies présentes sur Généanet, je sais que le patronyme de Saint-Juéry ou simplement Saint-Juéry n’est pas très fréquent et très localisé. Je cherche plusieurs de leurs membres présentsLire la suite…

Voilà une famille qui m’a donné du fil à retordre mais grâce aux A.D. de la Haute-Loire et de la Lozère j’ai enfin pu y voir plus clair ! Elle est originaire de Saugues (43) au milieu du XVIe siècle.Lire la suite…