Je te rencontre dans l’ascendance de Langlade de mes enfants. Tu y étais bien cachée, mais grâce à ma ténacité, je t’ai découverte dans le notariat du Malzieu (Lozère).

  • Nom : AMARGIER
  • Surnom : de BEAUREGARD de La RODDE
  • Prénom : Françoise
  • Dates : vers 1570-vers 1628
  • Alliances :
    • Monsieur de LANGLADE
    • Pierre de GIBELIN / GIBALIN
  • Actes :
    • 1607 : acte pour son fils Antoine de LANGLADE seigneur de Blavignac
    • 1613 : marraine à Saugues
    • 1614 : marraine à Langeac
    • 1623 : agit pour la marraine à Langeac
    • 1628 : testament

Lors de ton testament en 1628, tu souhaites être enterrée dans l’église de Blavignac dans le tombeau qui se trouve dans la chapelle du sieur Blavignac ton fils. Tu fais tes héritiers :
– ta fille demoiselle Marguerite de Langlade, veuve de honorable homme Jacques Tyssier de Saugues ;
– ton fils noble Antoine de Langlade sieur de Blavignac
– ta fille du second lit Loyse de Gibelin femme de honorable homme maitre Jean Costet bourgeois de Langeac
– ton petit-fils Pierre de Langlade enfant de ton fils Antoine et de demoiselle Marguerite de Gibelin qui sera ton héritier universel.

Je ne connais pas le nom exact de ton premier mari. La seule mention que j’en ai trouvé le nomme Mr de Langlade. Tu lui donnes une fille et un garçon, Marguerite et Antoine de Langlade.

Tu es la seconde épouse de ton second mari honorable homme Pierre de Gibelin. Il a déjà 3 fils : Médard, Balthazard et le religieux lyonnais Joseph de Gibelin. Tu lui donnes une fille, Louise de Gibelin.

Tu as vu naitre les 6 enfants de ta fille Loyse de Gibelin, tu as d’ailleurs porté sur les fonds baptismaux sa fille Françoise Costet née en 1614 et sa fille Antoinette en 1623. Ton fils Antoine de Langlade avait au moins un fils Pierre au moment de ton décès et tu l’as choisi pour héritier universel. Tu meurs entre le 1er avril 1628 et le 14 novembre 1629, sans doute peu après avoir rédiger ton testament.

La femme de ton fils est étonnamment une Marguerite de Gibelin. Est-elle une fille de l’union précédente de ton second époux ? Il y a de fortes chances, ces doubles alliances sont tellement fréquentes !

Mais dis-moi, qui es-tu exactement ?

Dans les deux actes où tu agis et dans ceux où tu es mentionnée, tu es nommée Françoise Amargier dite de La Rodde et même Françoise Amargier dite de Beauregard de La Rodde.

D’ailleurs, tu signes “F de La Rode” !

Ta famille n’est pas particulièrement documentée ce qui m’empêche de te placer en son sein, tout comme je n’arrive pas encore à établir qui est précisément ton premier époux. Un peu d’aide serait la bien venue…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *