L’énigme Delbecq : des faux en écriture !

Les Delbecq, une imposture ?

Je me suis vraiment interrogée sur l’identité d’Anne Marie Delbecq quand j’ai découvert quand 1733 elle avait seulement 13 ans 3 mois à la naissance de son fils naturel, dont j’ai récemment parlé ici.

Récapitulons ce que nous savons.

Anne Marie Delbecq meurt à 65 ans à Douai le 15 janvier 1773 à l’Hôpital Saint-Thomas. Cela la fait naitre en 1708. Son fils Michel Joseph Gervais est présent et signe.

Source : A.M. de Douai, paroisse Saint-Jacques

On y apprend qu’elle est veuve de Jean François Choin. En effet, elle l’avait épousé le 30 mai 1752 à Douai, âgée de 42 ans. Cela la fait naitre en 1710.

Source : A.M. de Douai, paroisse Saint-Albin

On apprend aussi qu’elle était veuve de Charles Clement. Je retrouve l’inhumation de celui-ci paroisse Saint-Albin le 26 septembre 1748. Il y est bien décrit comme l’époux d’Anne Marie Delbecq et son beau-fils Michel Joseph Gervais est présent.

Source : A.M. de Douai, paroisse Saint-Albin

J’ai retrouvé 6 enfants du couple nés entre 1739 et 1747. Une 6e enfant me pause souci, et une autre enfant naturelle semble-t-il, j’ai encore des recherches à faire à leur sujet. Le couple s’était marié le 18 août 1738 à Douai. Il n’y pas d’âge pour l’épouse mais sa filiation.

Source : A.M. de Douai, paroisse Saint-Albin

On y apprend donc que son père s’appelle Pierre Delbecq et sa mère Marie Anne Joseph Wauverchin.

Arrivée là, je peux tracer un petit arbre de la famille :

Source : Heredis 2020

Je suis donc partie à la recherche de son ascendance et j’ai trouvé à Brebières son acte de baptême en 1719, le mariage de ses parents en 1718, la naissance de sa mère en 1703 et le décès de ses grand-parents maternels en 1720 et 1721 ainsi que la naissance de sa grand-mère 1686. Quelle joie ! Mais cet acte de baptême la rendait mère à seulement 13 ans 3 mois. Et puis des détails me perturbaient dans ces actes. J’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes et d’en avoir le cœur net.


Maintenant je peux prouver que tous ces actes sont des faux en écriture ! Oui oui vous ne rêvez pas ! Je vais vous en faire la démonstration et pour cela regardons les 7 actes incriminés (R.P. de Brebières – A.D. du Pas-de-Calais) :

1. Ils sont tous en bas de page.

On peut constater qu’ils ont tous été écrits en bas de page là où il restait de la place et pas toujours dans le bon ordre, jusqu’à mettre un mariage de 1718 en 1722 !
Il fallait trouver les bons emplacements…

2. Ils sont tous de la même écriture.

Une seule et même écriture allant de 1686 à 1721 et qui ne se retrouve dans aucun autre acte du registre !

3. Ils ne sont pas signés du même prêtre.

   
   

4. Ces signatures de prêtres sont des faux grossiers .

Comme cette signature qui se veut être du même prêtre que dans l’acte du dessus !
Ou celle du prêtre J. G. Bruneau.
Ou encore celle du chapelain Vallin.

5. Des témoins aussi n’ont pas les bonnes signatures !

Je ne vais pas tous les présenter mais c’est le cas, les Delcourt cités, qu’on retrouve ailleurs dans le registre, ont des signatures différentes.

6. Des détails sont incohérents.

Il semblerait qu’on essaie de faire à tout prix descendre cette famille de la noble famille de Waverchin/Wavrechin :

Il est question ici de noble, de baron, mais la noblesse de cette famille de Douai est postérieure à ces actes !!! François de Wavrechin est anobli par charge de Conseiller au Parlement de Flandres en 1725 !

Bien sûr, dans les registres, il n’y a jamais de fratrie ou d’autres mentions de tous ces gens…


Maintenant qu’il est prouvé clairement que tous ces actes sont des faux, que vais-je faire ? Toute cette filiation est-elle fausse ? Mais qui donc a écrit tous ces faux actes ?

Qui sont donc les vrais parents d’Anne Marie Delbecq ?

Reprenons ce que nous savons, sont père est un certain Pierre Delbecq et j’ai trouvé son décès. Nous y apprenons que Pierre Jacques Delbecq décède le 30 janvier 1755 à 94 ans ce qui le fait naitre vers 1661. Si toute sa vie est une supercherie, sa femme Marie Joseph Waverchin est-elle réelle ? Sa fille Anne Marie Delbecq est présente et signe, son second époux Jean François Choin est aussi là.

Source : A.M. de Douai, paroisse Saint-Albin

Nous y découvrons que Pierre Jacques Delbecq était maitre d’école. Serait-ce lui le faussaire ?

Évidemment je ne trouve pas du tout le décès d’une Marie Joseph Waverchin sur tout le secteur géographique… Aurai-je plus de chance avec une Anne Marie Delbecq née vers 1708-1710 ? Bien sûr, je l’avais même déjà trouvée mais écartée…

Anne Marie Delbecq est sans nul doute cette enfant née à Douai paroisse Saint-Jacques le 3 mai 1710, fille de justement Pierre Jacques Delbecq et de Marie Joseph Des Termes.

Ce sont les mêmes prénoms exactement pour son père et sa mère. Il fallait coller à la réalité en créant les faux ! Son père signe l’acte, la graphie Delebecque ne me choque par car aux naissances de ses enfants, Anne Marie Delbecq est souvent désignée avec d’autres orthographes et particulièrement Delebecque !

Source : A.M. de Douai, paroisse Saint-Jacques

Maintenant que nous avons sans nul doute sa véritable naissance et ses véritables parents que pouvons nous découvrir de plus ?

Anne Marie Delbecq a eu un autre enfant naturelle en 1731, une fille née d’un autre soldat comme elle le confesse à la sage-femme Marie Antoinette Rosé. Elle la déclare donc des œuvres de Charles Aleonor de Chesnevarin du Rougemontier, gens d’arme.

Source : A.M. de Douai, paroisse Notre-Dame

Ce Charles Aleonor de Chesnevarin du Rougemontier n’a pas été très difficile à retrouver, il s’agit en fait de Charles Léonor de La Mare, Sieur de Chesnevarin né à Rougemontiers (27) et y baptisé le 31 mars 1700. Il s’est marié le 26 juin 1732 à Bayeux en la paroisse Saint-Exupère (14) avec Marie Jeanne Thérèse Augustine de La Cour de Longueville. Ils ont eu 7 enfants et il est décédé à Guiberville (50) le 22 mars 1744.

Plus tôt dans l’année, le 19 mars 1731, Anne Marie Delbecq avait été marraine d’un enfant naturel du tambour Philippes Gendris du régiment d’Auxerrois. À cette date elle ne sait pas encore signer et fait sa marque ordinaire.

Elle semble avoir eu une autre enfant naturel Felice Joseph Gervais entre 1747 et 1752 sans doute.  D’après son acte de mariage elle est fille de Charles Joseph Gervais cabaretier. Mais je n’ai pas encore trouvé cet homme ! Est-ce aussi une fille de Nicolas Gervais, le père de son ainé, revenu après son congé de l’armée ? C’est le premier époux Philippe Charles Clement qui était cabaretier. D’après son décès en 1792 à 47 ans elle serait née en 1744 mais à cette époque sa mère est l’épouse de Philippe Charles Clement. D’après son mariage en 1784 à 31 ans elle serait née en 1753 mais sa mère est alors l’épouse de Jean François Choin ! Je pense donc que Felice Joseph Gervais est née dans la période du veuvage de sa mère entre 1747 et 1752.


Pierre Jacques Delbecq qu’il soit ou non le faussaire ou le commanditaire est bien originaire de Rieulay, paroisse de Marchiennes, comme indiqué dans le faux acte de mariage. J’y ai trouvé son baptême, un certain nombre d’autres branches Delbecq et plusieurs de ses signatures entre 1696 et 1700.

Mais d’autres points m’interpellent encore. Deux ans auparavant, Pierre Jacques Delbecq signe son acte de mariage avec une toute autre signature…

Source : A.M. de Douai, paroisse Notre-Dame

… que je trouve différente de ses signatures trouvées à Marchiennes mais c’était 8 ans auparavant. Son écriture s’affirme ?

Signatures de 1696 à 1710 de ses 17 ans à ses 29 ans :

Quant à sa mère son acte de décès ne m’apporte pas grand chose ! Son cadavre a été retrouvé dans La Scarpe ou elle est morte noyée le 24 décembre 1759 ! L’acte n’est guère précis et même le patronyme est écorché …

Source : A.M. de Douai, paroisse Saint-Pierre

La supercherie a eu lieu après 1730 car cette année-là elle est marraine sous son vrai nom… Est-ce pour faciliter le mariage d’Anne Marie Delbecq en 1737 après les naissances de ses deux enfants bâtards en 1731 et 1733 ???

L’enquête continue…

1 réflexion sur « L’énigme Delbecq : des faux en écriture ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *