L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est calendrier-de-lavent.jpg.

Sainte Virginie

Sainte Virginie Bracelli ou Virginia Centurione veuve Bracelli (✝ 1651) est la fondatrice des Soeurs de Notre-Dame du Refuge du Mont-Calvaire.

Mais je doute que ce soit en son honneur que nos trois ancêtres aient été nommées Virginie !


La plus ancienne est Virginie Marie Louise MORIN, ma 7e ancêtre. Elle était née en 1813 au Teilleul (50) et était la première de sa famille à se nommer ainsi. Par contre, parmi les onze enfants qu’elle eut de son époux François Victor Julien Gontier, elle eut deux filles Virginie : Virginie Rose Dominique Gontier qui ne vécut que 2 ans et Virginie Augustine Françoise Gontier (1842-1928). Elle mourut dans son village âgée de 68 ans en 1881.

Il y a aussi Virginie CHASTANG, aussi ancêtre de la 7e génération mais de mon conjoint. Elle était née en 1839 à Saint-Marc (15), s’y était mariée en 1856 avec Pierre Chauliac et y était morte en 1915 après avoir eu seulement deux enfants.

La dernière est une des ses ancêtres à la 5e génération, Virginie MEYRONNENC née en 1871 à Ruynes-en-Margeride (15), mariée en 1892 à Loubaresse (15) avec Pierre Boussuge dont elle eut 8 enfants. Elle mourut à Saint-Marc (15) après 1936. Elle tenait sans doute son prénom de sa tante homonyme Virginie MEYRONNENC née en 1843 à Venteuges (43).


D’où tenaient-elles donc leur prénom si rare sous l’Ancien Régime ? D’un roman de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, publié en 1788 dans le quatrième tome de ses Études de la nature, puis en volume séparé en 1789. Paul et Virginie connut un immense succès qui dépassa les frontières. Dès lors, le prénom Virginie devint à la mode comme symbole de l’innocence.

Paul et Virginie

Source : Familles en Révolution – Vie et relations familiales en Île-de-France, changements et continuités (1775-1825), Philippe Daumas, 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.