J’étais sur mon ordinateur en train de chercher une idée pour ce rendez-vous ancestral, j’ai levé les yeux vers le jardin et j’ai été éblouie par le beau temps de ce samedi ensoleillé. C’est alors que je me suis retrouvée dans le passé. Je suis habituée maintenant, c’est un Rendez-vous ancestral !

Je suis devant une église, une noce se prépare mais on n’est pas à la fête. Je vois des visages tristes malgré quelques timides sourires. Tout le monde entre, la cérémonie commence et je comprends vite qu’il s’agit de mes aïeux Benoit Brisse et Suzanne Le Brun. Il a 24 ans, elle n’en a que 16. On est le 29 août 1707 à Marnes-la-Coquette pas très loin de Versailles et Paris, lieux du pouvoirs. Il est accompagné de son frère, elle est également accompagnée d’un frère et d’un oncle paternel. Elle a perdu son père alors qu’elle n’avait que 5 ans, Edme Le Brun. C’est lui que j’ai rencontré lors de mon premier #RDVAncestral ! Sa mère, ferblantière, s’était remariée l’année suivante avec un de ses employés, Claude Moreau. Mais voilà deux ans déjà qu’elle s’est éteinte. Suzanne vivait chez ses grands-parents maternels à Marnes justement depuis 5 à 6 ans. Pourquoi ne sont-ils pas là ?

Banquet de mariage de Bruegel

On sort de l’église, je les suis en quête d’indices.  Ah voilà que j’entends deux hommes discuter, j’apprends que les frères de la mariée vivent à Versailles avec leurs demi-sœurs, chez leur beau-père. Il était temps de marier Suzanne, le beau-père qui garde les garçons qui travaillent pour lui n’a que faire d’une fille de plus ! Les grands-parents ne sont plus là pour la prendre en charge, “le Michel” a bien fait de lui trouver un mari, 10 jours déjà qu’il a rejoint ses ancêtres. Il n’a guère survécu que 6 mois à “la Marie”.

Source : Heredis

Ah Michel Furet et Marie Mauger ! Ils m’ont donné du mal ces deux-là ! Mais grâce à une généanaute j’ai pu remonter leur piste de Versailles à Saint-Germain-lès-Évreux depuis devenu Saint-Germain-de-Navarre. Il reste tout de même des énigmes les concernant.

Je recherche leur mariage avant 1669 aux alentours d’Évreux et la naissance d’enfants entre 1673 et 1681 quelque part entre Évreux et Versailles. Si quelqu’un les as rencontrés…

Source : Heredis

Je pense que Michel Furet qui était manouvrier est arrivé à Versailles pour travailler sur le chantier du château au plus tard en 1682. Il finit d’ailleurs sa vie en tant que carrier. S’il ne travaillait pas pour le château alors peut-être pour les nobles qui s’établissaient aux alentours ? D’un petit village, Versailles était en train de devenir une ville de plus de 30 000 âmes !

Aquarelle du chantier de Versailles in Histoire à Revivre – Accès

Je connais bien cette famille et surtout les énigmes qu’elle me pose ! Mais je me suis retrouvée dans mon salon avant même d’avoir pu glaner des informations pouvant les éclairer. Quel dommage, enfin je garde un bon souvenir de cette nouvelle fabuleuse rencontre !


#RDVAncestral

Ce projet d’écriture, ouvert à tous, mêle littérature et généalogie. La règle du jeu est la suivante : Je me transporte dans son époque et je rencontre un aïeul. Le troisième samedi de chaque mois, retrouvez ainsi les belles rencontres que vous offrent les passionnés d’écriture :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.