L’armoire de mariage normande

Dans ma famille des tas d’objets ont été transmis du plus gros au plus insignifiant alors de quoi parler cette semaine ?

J’ai choisi l’armoire de mariage !

Ce sont mes parents qui en ont hérité, elle vient de mon arrière-grand-mère normande qui la tenait de ses parents. Mais qui était la première à l’avoir reçue ? Quand j’étais enfant ma mère me disait qu’elle avait 100 ans. Qu’en est-il vraiment ?…

La tradition raconte qu’« on plantait l’arbre à la naissance de l’enfant pour le couper plusieurs années plus tard, quand la jeune fille était en âge de se marier. Des artisans locaux transformaient alors l’arbre en armoire de mariage, destinée à recevoir le trousseau et à accompagner la mariée dans son nouveau foyer » (d’après Me Delphine Bisman).

Alors la voici :

L’un de ses panneaux est plus récents car il a été touché par un éclat d’obus mais pour le reste elle est en l’état ! Elle est joliment décorée, assez simplement car issue d’une famille modeste.

Conçue comme un trésor, reçue par la future mariée, l’armoire de mariage abrite l’argent, les bijoux, les valeurs, les actes notariés… Elle est l’orgueil de sa propriétaire.

Transmise sur plusieurs générations, que va-t-elle devenir ? Si j’avais la place je l’aurais emmenée avec moi. Malheureusement je ne vois guère où elle pourrait trouver sa place dans mon intérieur…

Ce « trésor » que les familles « se devaient d’avoir et de se transmettre » est aujourd’hui un meuble « dont on souhaite se débarrasser à tout prix ». (source)

Source complémentaire : http://www.du-cote-de-chez-nous.net/article-2822550.html


52 ancêtres en 52 semaines – Semaine 24 : Transmis
Challenge de Amy Johnson Crow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *