Prospérité au XVIe siècle

HOUVET
Saint-Denis-d’Authou

Quand j’ai appris que le thème de cette semaine 8 était Prospérité, j’ai vite pensé à ces ancêtres que je ne connais que par le notariat ou la justice : les Houvet ! C’est une famille du Perche qui vivait au XVIe siècle dont je descends à la 16e génération !

J’ai déjà parlé à plusieurs reprises des Mondeguerre ici et et encore . Jeanne Houvet vivait dans la seconde moitié du XVIe siècle, elle était l’épouse d’Estienne Mondeguerre, procureur fiscal de la Châtellenie de Thiron, né vers 1530 et mort en 1582 ou 1583. Elle était la fille de Macé Houvet et de Mathrye Chauveau, de gros propriétaires terriens.

En faisant des recherches sur cette famille, j’ai découvert un acte de 92 pages ! Oui oui ! C’est le partage des Houvet

Le 11 juillet 1583, a lieu un partage, suite à sentence du lieutenant général du bailliage et siège présidial de Chartres, entre les demandeurs qui sont :

  • Estiennette De Bray, veuve de Dimenche Houvet et mère de leur fils mineur Denis Houvet,
  • Mathry Poyrier et sa femme

et les défendeurs qui sont :

  • Macé Houvet,
  • Jehanne Buisson, veuve de Noel Houvet, pour leurs enfants mineurs,
  • Denis Houvet,
  • Jehanne Houvet veuve de Me Estienne Mondeguerre,
  • Alphonse Esnault et sa femme,
  • Jullien Houvet,
  • Marin Belin et sa femme,
  • Jehan Gibierge et sa femme.

Quel lien existe-t-il entre ces personnes ? Macé Houvet est veuf de Mathrye Chauveau et il est procédé au partage de leurs biens immeubles et acquets. Macé en reçoit la moitié, les autres comme héritiers de défunte Mathrye Chauveau l’autre moitié (ses enfants et petits enfants). Nous en sommes à la page 3 : la situation est plantée, maintenant vient le détail !

Ils se rendent à la Princetière à Saint-Denis-d’Authou où demeure Macé Houvet.

Source : Gallica

Certains étant absents, ils reportent l’arpentage et partage au 13 juillet. Nous en sommes à la page 8 de l’acte. Un des estimateurs refuse sa charge étant curateur d’un des héritiers, ils se donnent rendez-vous au 15 juillet, c’est déjà la page 10. Ils se donnent rendez-vous pour procéder aux mesures et arpentages le 16 et 18 juillet et ils se retrouveront le 20, nous voilà page 12. Ils se donnent à nouveau rendez-vous au 21 et ainsi de suite… L’arpentage et l’estimation des terres étant finis (sans en donner les détails), ils se retrouvent début septembre pour accomplir le partage mais sont encore renvoyés à un autre jour y ayant des absents. Finalement le partage commence le vendredi 9 septembre 1583 en page 21 de l’acte.

Le premier lot va aux enfants qui se le partageront en 6 parts. Il consiste en :

  • une maison manable de deux chambres dont une avec cheminée et avec une étable et 33 arpents et demi 8 perches de terre en pré labourables, fauchables, herbages, buissons aux Hautes Bourgères (376 écus 38 sols revenant à 1 129 livres 18 sols)
  • un tiers de terre faisant la moitié d’un arpent et demi à La Sicherais à Gardais (valeur de 10 écus)
  • 2 pièces de terre au bois d’Authou de 10 arpents valant chacun 8 écus 1/3 d’écu et un petit lot de taillis (valeur 84 écus 1/3 d’écu 15 sols)
  • 1 pièce de terre “Le May” au Bois d’Authou de 11 arpents 3 quartiers 4 perches 1/2 (valeur 111 écus 37 sols 6 deniers)
  • 17 arpents 20 perches de terre faisant partie de la “Pièce des Grands Taillis” au Bois d’Authou (valeur 161 écus 1/3 d’écu)
  • une lotie de bois de bouleaux, trembles et herbages 1 arpent 43 perches et 1/2 en La Boullaye
  • 2 arpents 1/2 4 perches de terre aux Petites Ventes au Bois d’Authou en 2 loties dont une de 1 arpent 18 perches de terres labourables et l’autre de 1 arpent 35 perches 1/2 de bois de bouleaux (valeur 25 écus 1/3 d’écu 4 sols)
  • la moitié d’une pièce de terre “Le Bois des Vallettes” de 9 arpents, une partie plantée en bois de haute futaie (valeur 262 écus 1/2 … 285 écus)
  • 3 arpents 23 perches 1/2 de terre (valeur 37 écus 2/3 d’écu 4 sols 6 deniers)
  • une pièce de terre “La Groye des Vallées de feu messire Pierre Houvet” à Frétigny de 2 arpents 89 perches (valeur 96 écus 1/3 d’écu)
  • une pièce de terre “la Cougere de Fosse” à Frétigny de 42 perches (valeur 9 écus 2/3 d’écu 8 sols)
  • 1/2 arpent dans une pièce d’un arpent “le Champ Jumeau” à La Princetière planté de chênes (valeur 11 écus 2/3 d’écu)
  • une pièce de terre “Les Fresches” près d’Authou de 3 arpents 95 perches (valeur 79 écus)
  • une pièce de terre “Le Grand Champ d’Authou” de 3 arpents 1 quartier 1 perche 1/2 de terre (valeur 108 écus 2/3 d’écu 10 sols)
  • une pièce de terre “Les quatre-vingts perches” à La Bigotières d’un arpent 7 perches de pré (valeur 29 écus 1/3 d’écu)
  • une pièce de terre “La Fosse” à La Bigotière de 5 quartiers 2 perches 1/2 (valeur 42 écus 1/2)
  • une pièce de terre “Les Jardins” de 2 arpents 8 perches aux Ferures à Frétigny valeur 27 écus 2/3 d’écu 4 sols)
  • une chambre ayant une cheminée de maison manable et un petit fournil avec une petite planche de terre au bourg d’Authou (valeur 16 écus 2/3 d’écu)
  • une chambre ayant une cheminée qui est la principale chambre basse de la maison manable
  • un petit fournil avec une cheminée et un four
  • un autre logis servant d’étable nommé “La Petite Granche” près de la Maison neuve au Bois d’Authou (valeur 66 écus 2/3 d’écu)
  • la moitié à partager et indivis avec Vincent Houvet à cause de son propre de 2 arpents 1 quartier 1/2 de terre faisant partie du “Pré de la Fonte” près de l’étang de la Fonte à Frétigny (valeur 11 écus 2/3 d’écu 11 sols 6 deniers)
  • les 2/3 d’une pièce de terre nommé le “pré de Musard” à La Princetière à Frétigny (valeur 22 écus 13 sols 4 deniers)
  • 27 perches de terre de pré à Ferjelu? à Frétigny (valeur 9 écus)
  • 29 perches de terre dessous les Bieds du Moulin Guyot à Frétigny (valeur 9 écus 2/3 d’écu)
  • 1 arpent 2 perches de terre “L’arpent des Fresches” (valeur 20 écus 2/3 d’écu 8 sols)
  • 1 arpent 3 perches “L’arpent d’entre les douaires” (valeur 20 écus)
  • 36 perches de terre “Le Champ des Poyriers” (valeur 12 écus)
  • la quantité de 3 minots de blés, moitié à prendre en compte de 6 minots de rente annuelle et perpétuelle (valeur 15 écus)

La totalité s’élève à 104 arpents 1 perche de terre, chaque arpent valant 100 perches qui valent chacune 20 pieds.

Le Second lot arrive en page 34, il revient au père de famille, Macé Houvet :

  • une maison manable de 2 chambres dont une ayant une cheminée avec les étables sur une pièce de terre de 2 arpents avec le bois (valeur 56 écus 2/3 d’écu)
  • une pièce de terre au Bois d’Authou de 5 arpents 13 quartiers 14 perches de terre (valeur 55 écus 2/3 d’écu 5 sols)
  • une pièce de terre de 5 arpents 6 perches “Le Cloux Jobanne” (valeur 42 écus 10 sols)
  • 1 arpent 1/2 de terre en taillis acquis de Bastien Chauveau au Bois d’Authou (valeur 17 écus 1/2)
  • une pièce de terre au Bordes de 2 arpents 3 quartiers de terre (valeur 19 écus 1/ 5 sols)
  • une pièce de terre jouxtant la précédente de 1 arpent 11 perches (valeur 9 écus 15 sols)
  • une pièce de terre qui jouxte la Grande Boullaye des Bordes de 3 arpents (valeur 25 écus)
  • 3 arpents 1/2 de terre à La Grande Boullaye des Bordes (valeur 29 écus 10 sols)
  • une pièce de terre de 4 arpents 1/2 de terre au Bois Macée (valeur 35 écus 1/2)
  • une petite lotie de terre close tout à l’entour appelée “Le Jardin de Mallicorne” de 28 perches 1/2 de terre (valeur 4 écus 2/3 d’écus)
  • la moitié indivise avec les enfants d’un arpent 1/2 de terre à La Sicherays à Gardais (valeur 7 écus 1/2)
  • 39 arpents 62 perches terre au Bois d’Authou en herbages, buissons, grands bois taillis dans “Les Grands Taillis” (valeur 330 écus 10 sols)
  • 2 arpents 1/2 4 perches de terre “Les Petites Ventes” en terres labourables et plantées de bouleaux (valeur 25 écus 24 sols)
  • la moitié d’une pièce de terre “Le Bois des Vallettes” de 9 arpents en bois de haute futaie, 10 chênes, 1 gros ? et 3 autres petits ? et 6 petits charmes (valeur 285 écus)
  • 3 arpents 43 perches 1/2 de terre (valeur 40 écus 4 sols 6 deniers)
  • une pièce de terre à La Fosse à Frétigny de 1 arpent 65 perches (valeur 38 écus 1/2)
  • une pièce de terre “Les Mestilleuzes” à Frétigny de 2 arpents 2 perches de terre (49 écus)
  • une pièce de terre à La Princetière “Le Champ de dessoubz le Boys” planté en petits arbres fruitiers de 1 arpent 10 perches (valeur 25 écus 2/3 d’écus)
  • une pièce de terre “Le Champ de La Croix” à La Princetière de 5 arpents (valeur 208 écus 2/3 d’écus)
  • 2 arpents 91 perches 1/2 de terre appartenant à la pièce des “Petits Champs d’Authou” (valeur 97 écus)
  • 1 petit verger qui jouxte la pièce dessus “La Vallée des Sourds” de 27 perches 1/2 de terre (valeur 9 écus 10 sols)
  • 1/2 arpent de terre faisant partie d’une pièce “Le Champ de desoubz le Boys” (valeur 10 écus)
  • une pièce de terre “Le Champ Gaigne” à La Bigotière à Marolles de 5 quartiers 10 perches (valeur 13 écus 1/2)
  • une pièce de terre “Le Champ de Laistre” à La Bigotière à Marolles de 2 arpents 1/2 3 perches (valeur 63 écus 15 sols)
  • 29 perches de terre “Le Pré Martin Le Long” à La Bigotière (valeur 7 écus 2/3 d’écus 12 sols)
  • une chambre de maison manable ayant une cheminée avec 3 perches et 1/4 de perche de terre en jardin (valeur 16 écus 2/3 d’écus)
  • la chambre haute de la Maison Neuve ayant une cheminée avec grenier et une partie de la chambre basse
  • un logis d’estables “la grande Granche” (valeur 66 écus 2/3 d’écus)
  • 1 arpent de terre, 2 arpents de terre dépendant de la métairie de la Thieriere? près La Gaudaine du Rocher, 1/2 quartier de terre “La Grande Noe de la Princetière” (valeur 54 écus 2 sols 4 deniers)
  • 73 perches de terre appartenant à une pièce de 13 quartiers 8 perches de terre “La Noe Chauveau” (valeur 24 écus 1/3 d’écus)
  • une pièce de terre en pré “Le Pré des Girouards” à La Princetière de 46 perches de terre (valeur15 écus 1/3 d’écus)
  • 36 perches de terre en pré partie du “Pré d’Orgery” près le moulin de Macé Houvet (valeur 12 écus)
  • 3 minots de blés moitié de 6 minots de blé de rente annuelle et perpétuelle (valeur 15 écus)

La totalité s’élève à 101 arpents 3 perches 1/2 de terre, chaque arpent valant 100 perches qui valent chacune 20 pieds. Voilà arrivée la page 45 !

Les arbres valant 1 673 écus 1/3 d’écu 4 sols 10 deniers soit 5020 livres 4 sols 10 deniers.

On apprend que Macé Houvet possède aussi la Métairie de Grenoillier à Saint-Lubin de Chassant de son propre.

Suivent quelques arrangements entre les héritiers, en particulier à propos de la Maison Neuve.

Page 50 nous en somme au partage entre les héritiers en 6 lots. Il a lieu du lundi 12 au mercredi 14 septembre 1583. La description des lots arrive en page 55, le lot échu à mon ancêtre Jehanne Houvet, veuve de Me Estienne Mondeguerre, est en page 65.

Voilà donc plus de 205 arpents appartenant à Macé Houvet et Mathrye Chauveau acquis durant leur mariage. Macé Houvet possédait d’autres biens de son propre dont nous ne connaissons pas encore le détail.

205 arpents ? Si l’on considère que l’arpent équivaut à 42 ares, on estimera les biens partagés à 86 hectares. Il semblerait que moins de 5% des propriétaires fonciers possédaient une 50e d’hectares. Or là nous avons affaire à un ancêtre, Macé Houvet, qui en possédait le double ! C’était donc un très gros propriétaire foncier ! Son épouse décédée, Mathrye Chauveau, était peut-être bien apparentée au notaire Guillaume Chauveau qui habitait le bourg…

Il y a encore des recherches à effectuer mais c’est vraiment un bel acte, enrichissant !

Source : Partage Houvet 1583, A.D. de l’Eure-et-Loir


52 ancêtres en 52 semaines – Semaine 8 : prospérité
Challenge de Amy Johnson Crow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *