Pierre Gevaux, contre-révolutionnaire

« Pierre Gevaux, dit le Cadet-de-Viuz, ci-devant au service du roi sarde, est accusé d’avoir tenu, le 29 avril, des propos tendant à éloigner les jeunes citoyens de l’enrôlement ordonné par la Convention Nationale, et de s’être porté à des excès et à des menaces contre la municipalité de Viuz. Le citoyen Etienne de Genève, de Cluses, est chargé de se rendre à Viuz, avec un détachement de 25 hommes, pour y procéder à l’arretation du susdit Gevaux, et de le conduire de suite au chef-lieu du district à Cluses, ainsi que tout autre rebelle désigné par la municipalité. Signé: VILLARD, commissaire pour le recrutement. (…) » Ce Pierre Gevaux , était sous toute vraisemblance le frère de Pierre Gevaux l’Aîné (1762-? Sosa 86).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *