Enfant abandonné

Charles Belair (1746-1809) m’a amenée à beaucoup d’interrogations.

(source : Heredis 2019)

Les BELAIR dans mon ascendance commencent à Anne Marie Françoise Charlotte BELAIR (1787-1845) qui a pour père un certain Charles BELAIR et pour mère Marie Vasselin.

A la naissance de l’une de leurs filles en 1778, Bonne Marguerite BELLAIR, Charles est surnommé “La Forêt”; au mariage d’une autre fille Marie Jeanne Françoise BELLAIR en 1798, Charles est prénommé “Charles Joseph”.

A son décès en 1809, Charles BELLAIR, 63 ans, est dit fils naturel sans autre précision.

Son mariage m’a donné beaucoup de mal pour le retrouver. Il a eu lieu le 14 septembre 1771 à Canville-la-Roque d’où est originaire l’épouse. On y apprend que l’époux est Charles Joseph TIMOTHEE né à Valognes le 21 avril 1746 de parents inconnus, il est alors serviteur chez Monsieur de Fierville.

Pourquoi a-t-il changé de patronyme entre son mariage et la naissance de ses enfants ? D’où lui viennent ses patronymes TIMOTHEE puis BELLAIR ou BELAIR ?

C’est son acte de baptême qui va nous éclairer.

Il a été trouvé le 21 avril 1746, âgé d’environ un jour, à la porte de l’hôpital général de Valognes, à 2 heures du matin. Il a été nommé Charles Joseph TIMOTHEE. Et oh surprise ! Son parrain est un certain Charles BELLEHAIRE !

Un tour de la région permet de découvrir l’existence d’un Charles Timothée BELHAIRE né en 1710 à La Chapelle-en-Julger qui pourrait fort bien correspondre à ce parrain et peut-être père !

En ce cas, on peut s’interroger sur la maternité possible de la marraine Jeanne Pillet.

A-t-il été élevé dans cet hôpital de Valognes ? Sa toute petite enfance a dû ressembler à ça:

Affaire à suivre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *