L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est calendrier-de-lavent.jpg.

Sainte Yolande de Vianden

Contre l’avis de ses parents, Yolande de Vianden devint novice à Marienthal au Luxembourg à 14 ans. Ils s’y opposèrent avant de se rendre à l’évidence de sa foi. Elle fut élue prieure du monastère dominicain en 1258 où elle resta jusqu’à sa mort, 25 ans plus tard, en 1283. La détermination inébranlable de Yolande à quitter les riches et les privilèges de la noblesse pour une existence d’austérité et de dévouement dans un monastère en fit une figure révérée, par-dessus tout, par les femmes luxembourgeoises.


Je ne sais si c’est à cette Sainte qu’il faut rattacher mon Yolant Le Tourneur, ancêtre à la 14e génération ? !

Il vécut à cheval sur le XVIe et le XVIIe siècle. Je sais qu’il avait épousé une Renée et avait eu 6 enfants, dont un fils prêtre Charles Le Tourneur (1616-1678). Je sais aussi qu’il avait trois frère, Jean, Pierre et Joachim, et une sœur Catherine. Il avait aussi un oncle prêtre de La Baroche-sous-Lucé (61), François Le Tourneur (+1644).

Signature de Yolant Le Tourneur

Il était Sieur de La Moujonnière à La Baroche-sous-Lucé, tandis que son frère Pierre était Sieur des Barres, terre située presque en face de La Moujonnière, de l’autre côté du ruisseau.

Carte de Cassini (Source : Gallica)

Ils doivent être apparentés à Estienne Le Tourneur qui vivait à la même époque aux Hautes Barres, à l’ouest des Barres….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.