Brigand ? Vraiment !

Étienne d’Olmières est un double ancêtre à la 19e génération de mes enfants. Il vivait au XVIe siècle et était issu d’une dynastie de marchands drapiers de Millau. Il fut un fameux hors-la-loi !

Il épousa Isabeau Albert de Montméjan mais après le décès du père de celle-ci, ses cousins lui disputèrent l’héritage. De nombreux procès se déroulèrent tant aux parlements de Toulouse, Montpellier, Dijon que Bordeaux. Une véritable guerre privée eut lieu entre la famille d’Olmières et leurs adversaires qui assiégèrent pendant plusieurs jours le château de Recoulettes, dans la paroisse de Barjac, près de Mende.

Par lettres d’attaches du Conseil du Roi, en date du 9 juin 1539, le panonceau royal fut mis sur le château de Recoulettes, ce qui n’arrêta pas les différents conflits. Aussi Étienne d’Olmières, sa femme et leurs enfants décidèrent de se faire eux-mêmes justice ! Mais ils ne se limitèrent pas à leurs affaires familiales, ils commirent des excès qui provoquèrent l’intervention des États du Languedoc, malgré certains soutiens. Les actes de brigandages dans la région dont ils se rendirent coupables leur coutèrent la vie. Étienne d’Olmières et ses fils, Albert, Jean et François furent arrêtés et condamnés à mort, leurs biens mis sous la main du roi, et ils furent exécutés à Mende en 1555. Son quatrième fils, Louis d’Olmières, et son gendre Louis de Grangier, ministre de la RPR,  furent également condamné à mort mais par contumace. Ils échappèrent au supplice.

Isabeau de Montméjan, fut condamnée à faire amende honorable le 3 mai 1556 devant la cathédrale de Mende, et à la prison perpétuelle dans un couvent. Sa fille Jeanne d’Olmières, épouse de Louis de Grangier (ancêtres de mes enfants), multiplia les appels auprès du Grand Conseil de Paris, et obtint la libération de sa mère, peu avant sa mort le 17 août 1566.

Pour en savoir plus sur leurs crimes (violences, concussions, extorsions, volleries, rébellions, désobéissance,…) cliquez sur l’image !

Source : Les États de Languedoc de 1515 à 1560 : une autonomie en question


52 ancêtres en 52 semaines – Semaine 33 : Fauteur de troubles
Challenge de Amy Johnson Crow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *