Les Chantal

Sosa 505 – Marie Catherine Chantal
Sosa 1010 – Antoine Chantal
Sosa 2020 – Jean Chantal

D’après Geneanet le patronyme Chantal viendrait du mot Cantal. C’est donc un oronyme (nom de montagne, de hauteur) formé sur la racine pré-indo-européenne cant !

Cela tombe bien pour des ancêtres nés à peu de distance des Monts du Cantal !

Source : Wikipedia


Source : Heredis 2020

Marie Catherine Chantal (1762-1829) nait, se marie et décède à Arcomie. Elle n’a rien connu d’autre ? Probablement.

Voici l’église qu’elle a connue toute sa vie dessinée par Yves Ducourtioux (voir son très beau site ici)

Il y a tout de même des informations importantes dans son acte de mariage : il est question d’un contrat passé à Saint-Chély devant Me Breschet sans doute en 1783 et d’une dispense de mariage pour 3e degré de consanguinité, accordée par l’évêque de Mende le 21 novembre 1783.

Mise en valeur de la génération où devraient apparaitre les ancêtres communs des mariés.

Il reste du travail a effectuer sur cette branche !

Son père Antoine Chantal venait de Noalhac où il était né le 3 février 1712. Il avait épousé Catherine Falcon originaire d’Albaret-Sainte-Marie en 1746. Il était le fils de Jean Chantal et Jeanne Chastang.

Le voilà enfin ce fameux sosa 2020 : Jean Chantal.

Il s’est marié probablement en 1706 à Arcomie avec Jeanne Chastang. Ils ont 3 enfants en 1707, 1709 et 1712. Jean meurt en 1716 et Jeanne ne lui survit que 3 ans. Les enfants sont bien jeunes et doivent être élevés par la famille sans doute…

Source : R.P. de Noalhac aux A.D. de la Lozère

Mais Jean Chantal sosa 2 020 nous réserve une surprise puisqu’il a 2 filles Agnès Chantal l’une le 4 janvier 1707 et l’autre le 6 mai 1707 ! La deuxième est une enfant naturelle d’avec Françoise Barrot, déjà mère d’une enfant naturelle d’un autre père…

Jean Chantal sosa 2 020 était le fils d’un autre Jean Chantal et d’Agnès Chastang, leur fils aîné et deuxième enfant de leur union. Il sera le parrain de son plus jeune frère Jean Chantal le 21 mars 1695.

Il avait été baptisé le 23 octobre 1673 à Noalhac.

Source : R.P. de Noalhac aux A.D. de la Lozère

Et comme calculé au premier article de cette recherche tortueuse du sosa 2 020, il est né dans la période prévue ! Mais il n’est pas dans mon ascendance maternelle mais dans l’ascendance maternelle de mon mari !

Pour résumer, mon sosa 2 020 est un homme situé 10 générations avant moi dans mon ascendance maternelle et il est né aux alentours de 1675-1725.

L’aventure continuera avec son père originaire de … C’est une autre histoire mais je n’attendrai pas l’an 4 040 pour vous la raconter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *