La numérotation Sosa-Stradonitz et mon sosa 2 020

Qui est mon sosa 2 020 ?

Pour cette nouvelle année, j’ai décidé de participer au projet lancé par la FFG: Qui est votre sosa 2020 ?

La première réponse à cette question va être d’expliquer comment on arrive à ce fameux ancêtre !

Le terme de sosa vient du type de numérotation le plus souvent utilisée en généalogie ascendante : la numérotation de Sosa-Stradonitz. C’est une méthode de numérotation des individus permettant d’identifier par un numéro unique chaque ancêtre dans une généalogie ascendante.

On la doit à plusieurs généalogistes dont le franciscain Jérôme de Sosa (Noticia de la gran casa de los marqueses de Villafranca, 1676) qui reprend une méthode déjà utilisée à Cologne en 1590 par Michel Eyzinger. Elle est à nouveau reprise en 1898 par Stephan Kekulé von Stradonitz qui la généralise et popularise dans son Ahnentafel-Atlas.

Arbre généalogique publié par Michel Eyzinger dans Thesaurus principum hac aetate in Europa viventium à Cologne en 1590, pp. 146–147, et mettant en individu racine Henri III. Eyzinger est à l’origine de la numérotation de Sosa-Stradonitz.

Par extension, on utilise le terme sosa pour tout individu ascendant direct du personnage pris comme base de la généalogie. Le numéro de l’individu est calculé selon la numérotation de Sosa-Stradonitz : chaque individu a un père qui porte un numéro double de lui et une mère qui porte un numéro double plus un. Les hommes portent donc des numéros pairs et les femmes des numéros impairs.

Un exemple vaut mille explications :

  • je suis la racine de l’arbre et donc le numéro 1
  • mon père : 1 x 2 = 2
  • ma mère : 1 x 2 + 1 = 3

Mon sosa 2 020 est donc un homme puisqu’il s’agit d’un numéro pair et vu que la numérotation est un système rigoureux en calculant à l’envers je peux partir de ce sosa 2 020 pour retrouver la lignée qui mène à lui !

  • 2 020 est le père de
  • 1 010 qui est le père de
  • 505 qui est la mère de
  • 252 qui est le père de
  • 126 qui est le père de
  • 63 qui est la mère de
  • 31 qui est la mère de
  • 15 qui est la mère de
  • 7 qui est la mère de
  • 3 qui est la mère de
  • 1 qui est moi-même

Si vous voulez facilement retrouver le chemin menant à un ancêtre vous pouvez aussi utiliser le partage sur Twitter de @ValThoGenea : un Google Sheet qui donne le chemin vers n’importe quel sosa.

Ce numéro 2 020 me permet aussi de savoir à quelle génération il se situe par rapport à moi, le de cujus, qui suis en génération 0.

Attention bien souvent les généalogistes et les logiciels de généalogie comptabilise le personnage racine comme étant à la génération 1, d’où ma précision constante “avant moi” dans cet article.

Voici quelques explications :

  • Mes trisaïeuls qui sont à la 4e génération avant moi sont au nombre de 2n (où n est le nombre de génération) : ils sont donc 16.
  • Chaque génération au-dessus de moi porte les numéros allant de 2n à 2n+1 -1 ainsi mes trisaïeuls qui sont donc à la 4e génération portent les numéros allant de 24 à 24+1 -1 soit de 16 à 31.

Voici ce qu’on apprend de ce fameux sosa 2 020 avec quelques notions plus complexes :

  • 2 020 est compris entre 210=1 024 et 211=2 048, soit le 10e degré d’ascendance avant moi.
  • 2 020 en base 2 donne le nombre binaire 111 1110 0100, le 1 initial est écarté et on convertit les chiffres restants en remplaçant 0 par père et 1 par mère : l’ancêtre Sosa 2020 du de cujus s’atteint en prenant sa mère (1), la mère de celle-ci (1), la mère de celle-ci (1), la mère de celle-ci (1), et encore la mère de celle-ci (1), puis le père de cette dernière (0), le père de celui-ci (0), sa mère (1), le père de celle-ci (0) et finalement le père de ce dernier (0).

Oui oui vous avez-bien vu : l’écriture du numéro d’ascendance en base 2 donne le détail de la filiation !!! Pour mieux comprendre la base 2 allez par ici : page internet d’explications.

Mon ancêtre 2 020 se situe donc 10 générations au-dessus de moi. La durée d’une génération correspond généralement au cycle de renouvellement d’une population adulte apte à se reproduire, à savoir environ 25 ans. Mon sosa 2 020 est donc théoriquement né 250 ans avant moi soit vers 1725 en arrondissant. Si on imagine des générations un peu plus longues, chacun de mes ancêtres n’étant pas forcément né dans les premières années du mariage de ses parents, on peut envisager des générations de 30 ans et alors mon sosa 2 020 pourrait être né entre 1675 et 1725.

Pour résumer, mon sosa 2 020 est un homme situé 10 générations avant moi dans mon ascendance maternelle et il est né aux alentours de 1675-1725.

À suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *