Unités de mesures #ChallengeAZ

Unités de mesures : une multitude !

Mesures à grains de Boëge, taillées dans la pierre

Les actes notariés font sans cesse référence à de multiples unités de monnaies, poids et mesures. Mais à quoi correspondent-elles ?

Pour répondre à la question je vais m’appuyer sur différents ouvrages qui ont servi et expliqué les équivalences entre ces mesures anciennes et le système métrique décimal. En effet, c’est le roi Charles-Albert Ier qui prend la décision d’adopter le système métrique décimal par un édit du 11 septembre 1845. Il laisse jusqu’au 1er janvier 1850 pour la mise en place de ce changement majeur car un long délai de cinq ans est nécessaire pour ménager la transition.Je n’ai pas trouvé à consulter en ligne l’ouvrage officiel de référence, les Tables de rapport des anciens poids et mesures des États de terre ferme du royaume avec les poids et mesures du système métrique décimal, Turin, imprimerie royale, 1849.

Par contre j’ai pu lire sur Gallica un ouvrage très proche : le Manuel pratique des poids et mesures, ou système métrique décimal comparé aux poids et mesures de Savoie, Aoste et Piémont, par l’abbé A. Miédan 1849.

 

Bien entendu, les correspondances avec les anciennes mesures se sont faites avec celles utilisées à la fin de l’Ancien Régime ce qui ne tient pas compte des mesures plus anciennes comme la pose (mesure de surface) et d’autres…

Je vais faire une synthèse des anciennes mesures mais sans donner les conversions car il y en aurait bien trop ! D’autant que selon les provinces, il peut s’agir de mesure de Savoie ou de France, les 2 systèmes étant totalement imbriqués ! Et chaque mandement peut avoir ses propres unités ! J’ai essayé de les classer des plus grandes aux plus petites unités de mesures pour chaque type :

Les unités de poids et mesures

Longueurs d'itinérairelieue commune ou grand mille
course de poste
toisepiedtrabuc
Longueurs agraires ou d'ouvrages d'arttoise
perche
piedpouceligne
Longueurs d'étoffes et de toilesaune de marchand
aune de tisserand
Surfaces agrairesjournal
quarteron
fosseréetoise²
perche²
perche²
toise-piedtoise-pouce
toise-ligne
Surfaces d'ouvrages d'arttoise²pied²pouce²ligne²
Volumestoise3pied3pouce3ligne3
Capacités pour les matières sèchesmuitscoupe
octane
veissel
bichet
pied3
quartquartepicotin
quartier
quarteron
cuillérée
Capacités pour les liquideschar
tonneau
maconnaise
chevalée
sommée
charge
brente
setier
brindée
baril
quarteron
pot de débit
pot de quinte
1/2 pot
chopine
picholette
Poids de mesures courantesquintallivreonce de marcgros
drachme
denier
scrupule
grain
Poids de mesures de pharmacienslivre médicaleonce médicalegrammescrupule

Voici un court exemple de la multitude des valeurs des mesures !

Extrait de Manuel pratique des poids et mesures, ou système métrique décimal comparé aux poids et mesures de Savoie, Aoste et Piémont, abbé A. Miédan, 1849

 

Les unités de la monnaie

L’unité de la monnaie de compte de Savoie est restée longtemps le florin, divisé d’abord en 12 gros valant chacun 4 quarts, et plus tard en 12 sols valant chacun 12 deniers. L’édit du 17 février 1717 substitue au florin la livre de Savoie, divisée en 20 sols valant chacun 12 deniers valant chacun 12 douzains. L’ancien florin est estimé en 1717 valoir 13 sols 4 deniers de la nouvelle monnaie. Dans les anciens comptes où l’on exigeait une rigoureuse précision, le denier se subdivisait en 2 oboles, l’obole en 2 pites, et la pite en 2 semi-pites.

Le rapport généralement admis de l’ancienne livre de Savoie ou de Piémont à l’ancien franc ou livre tournois, était celui de 6 à 5 ; c’est-à-dire que 5 livres de Piémont valaient 6 francs.

La nouvelle unité monétaire établie dans les États sardes, est le nouveau franc, sous le nom de livre nouvelle, divisée en décimes et centimes.

Mais les liquidités, monnaies sonnantes et trébuchantes, ayant cours étaient elles aussi multiples ! Voici des équivalences au milieu du XVIIIe siècle trouvé dans un petit ouvrage :

 

 

Source : Réduction des florins en livres de Savoïe, par Jean Lyonnaz

Autres documents disponibles sur internet :

Nous sommes fin prêts à présent pour mieux analyser tous les contrats trouvés dans les tabellions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *