Calendrier de l’Avent – 6 décembre 2019

Augustine Vedestine Darras

Cette ancêtre nait le 6 décembre 1809 à Warloy-Baillon en Picardie.
C’est la première de sa famille à porter un prénom aussi peu commun. Ses parents avaient déjà commencé l’originalité avec ses sœurs ainées Forentine, Florine et Clémentine mais avec elle c’est encore plus original. On est après la Révolution et d’après Philippe Daumas (Les prénoms et l’image des filles – Recherches sur les prénoms féminins en Ile-de-France autour de la période révolutionnaire (1775-1825)) :

l’arrivée à l’âge adulte des enfants de l’an II, peut être également considérée comme un effet à retardement de la Révolution. De toute évidence, ce “vent de liberté” souffle plus fortement pour les filles que pour les garçons l’augmentation du stock, l’afflux de nouveaux prénoms, un recul plus marqué des prénoms traditionnels et des anciennes règles de transmission, révèlent à la fois une volonté plus affirmée d’individualisation de l’enfant et un certain détachement des contraintes sociales. Dans le cadre de ces évolutions s’exprime clairement une volonté de marquer davantage à l’aide des prénoms la différence des sexes, comme en témoignent la disparition des prénoms masculins dans le corpus des prénoms féminins, la tendance à l’allongement des prénoms ou la mode de certaines terminaisons, formes esthétiques peut-être de plus en plus considérées comme des attributs de la féminité.

Des 4 enfants d’Augustine Vedestine Darras, c’est la fille ainée qui hérite d’un prénom original avec Anatolie. Mais à la génération suivante, chacun de ses enfants suivra la mode aux nouveautés en matière de prénom. Parmi ses petits enfants on rencontre une majorité d’originalité chez les filles avec parmi les plus originales : Obéline (en 1864), Zéline (en 1866), Zulmée Eugénie Zuléma (en 1870), Hersilie (en 1873). Quelques garçons ont aussi cet honneur : Zéphir (en 1861) et Philogène (en 1865). La plupart de ces prénoms sont intégrés dans des prénoms multiples.

C’est une mode généralisée, la bru d’Augustine Vedestine Darras, Julienne Irma Miné, née en 1841 et épouse de son fils Pierre Nicolas Thomas Delarue, est la fille d’une Marie Angélique Pacifique née en 1809. Tout un programme ! Et les frères et sœurs de Julienne Irma s’appellent pour les plus originaux : Omer Exupère (en 1834), Anatole (en 1839), Corinthe (en 1844) et Aurée en 1845).

J’ai découvert un autre article intéressant sur le sujet, du même auteur ici : Prénoms et Révolution, 1775-1825. Propositions pour une nouvelle approche méthodologique.

Et vous quelques ancêtres originaux par leur prénoms ?

1 réflexion sur « Calendrier de l’Avent – 6 décembre 2019 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *