52 ancêtres en 52 semaines : Semaine 32 – Sœur

Après la semaine des frères, voilà celle des sœurs !

J’ai choisi de mettre à l’honneur une anonyme qui vécut peu longtemps et mourut tragiquement !

Quand je remonte ma généalogie, je relève toujours les frères et sœurs et j’essaie de découvrir leur devenir. Cela enrichit la vision de la famille, les relations que les membres peuvent entretenir entre eux. Et avouons-le parfois cela ne sert qu’à débloquer une branche par une mention parfaite !

C’est ainsi que j’ai découverte cette sœur… Je recherchais tous les actes qui pouvaient citer des parents quand je suis tombée sur ce petit acte qui ne paie pas de mine, rien d’exceptionnel apparemment. Sa rédaction en est toute simple et habituelle à l’exception des derniers mots : “a esté assasinée dans les vignes” !!!

Source : BMS de Samois-sur-Seine 5MI1930  (1659-1692), A.D. 77

Sans cet acte, l’existence même de cette Marie Gaucher aurait été ignorée puisque je n’ai pas retrouvé son acte de baptême,  pas plus que celui de sa sœur homonyme et mon ancêtre Marie Gaucher qui naquit vraisemblablement dans les premières années du mariage de leurs parents Denis Gaucher et Barbe Marouteau qui survint en 1651. De la succession des naissances de la fratrie j’en déduis que cette pauvre Marie Gaucher assassinée est née pour sa part dans les dernières années, vers 1667 ou peu après 1669. Elle n’avait donc pas même 20 ans quand sa vie s’acheva si tragiquement.

Que lui arriva-t-il ce funeste jour d’octobre 1686 pour finir ainsi abandonnée au milieu des vignes ? Tout est imaginable…

Son corps fut inhumé en présence du vicaire, du maitre d’école Jean-Baptiste Douynat et de son beau-frère depuis 4 ans, mon ancêtre, Michel Périnal. Ainsi s’acheva sa courte vie à Samois-sur-Seine, près de Fontainebleau…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *