52 ancêtres en 52 semaines : Semaine 12 – 12

12… Que m’évoque le 12 en généalogie ? Quel ancêtre pourrait être mis à l’honneur à travers ce nombre ? J’ai longuement hésité cette fois-ci par manque de matière ou manque d’inspiration…

Et puis finalement, le 12 : l’Aveyron !

L’Aveyron est un département français situé dans la région Occitanie, dans le sud-ouest de la France, dans le Sud du Massif central. Le département de l’Aveyron est constitué de hauts plateaux rocheux anciens d’une grande variété géologique. Les rivières Truyère, Lot, Aveyron et Tarn y taillent de profondes vallées.

Il a été créé en 1790 sur la majeure partie du territoire de l’ancienne province du Rouergue. Il prend le nom de la rivière Aveyron. C’est l’un des plus grands départements de France métropolitaine par sa superficie.

Les habitants de l’Aveyron sont les Aveyronnais. Ses premiers habitants connus furent les Rutènes à l’époque gauloise, mais le peuplement est beaucoup plus ancien (premier département de France pour le nombre de dolmens : plus de mille).

En France, on compte 101 départements :
– 96 départements en France métropolitaine qui sont numérotés de 1 à 95 sauf la Corse du Sud (2A) et la Haute Corse (2B) remplaçant le numéro 20.
– 5 départements d’outre mer ou DOM, qui sont également des régions : la Guadeloupe (971), la Martinique (972), la Guyane (973), la Réunion (974) et Mayotte (976).


Quel ancêtre de mon ascendance serait issu de ce département ? Eh bien, bien peu pour moi, beaucoup plus pour mon mari !

J’ai donc choisi de vous parler d’Antoinette Vigouroux, l’une de mes aïeules de la 10e génération. Tant pis pour tous les ancêtres aveyronnais de mon mari !

Son histoire commence avant sa naissance, lors de la rencontre de ses parents et de sa conception. Malheureusement on en sait bien peu de choses de ce qui s’est passé il y a 300 ans !

Âgée de 30 ans, sa mère Marie Raynal, d’Auzolles à Espinasse dans le Cantal, la conçoit d’Estienne Vigouroux métayer à La Bessette à Jabrun, village voisin. Il est déjà marié et père de 4 enfants de 12 à 3 ans.

Peut-être Marie Raynal était-elle domestique de l’une des sœur d’Estienne Vigouroux, Marie Vigouroux. Celle-ci et son mari Guillaume Raynaldy étaient métayers au Tillet lors du baptême de l’un de leurs  enfants, à Espinasse en 1706, et on les retrouve ensuite à Buffières à Lacalm dans l’Aveyron. C’est sans doute chez eux que Marie Raynal met au monde sa petite fille le 16 juin 1711. Elle est baptisé le lendemain et est qualifiée de “fille illégitime et bastarde”. Elle a pour parrain Guillaume Raynaldy, qui est donc son oncle paternel par alliance.

Lacalm – Buffières

Comment et où Antoinette Vigouroux grandit-elle, son père s’occupa-t-il d’elle ? Elle se marie en 1737 dans le village de sa mère et est dite originaire du village d’Auzolles où vivait sa famille maternelle. Son père est décédé depuis 2 ans. Parmi les parrains et marraines de ses enfants on retrouve sa propre mère et l’un de ses frères légitimes et son épouse, Guillaume Vigouroux et Catherine Rigal.

Antoinette Vigouroux mourra en 1779 à 68 ans veuve et déjà grand-mère, dans le village de sa famille maternelle, Espinasse, dans le Cantal.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *