Archives de catégorie : Vie d’Antan

Des métiers de voyages

Des métiers de voyages

Nos ancêtres connaissaient différents types de migration:

  • la micro-mobilité (petits déplacements aux alentours de son clocher)
  • la mobilité d’établissement (suite à un mariage)
  • les flux de population entre campagnes et villes
  • les migrations de déracinement (comme celles des protestants)
  • les migrations saisonnières et temporaires
  1. Le scieur de long
  2. Le marchand de Savoie

Continuer la lecture

Consanguinité et mariages entre cousins

Si on fait le calcul du nombre de nos ancêtres, on a 2 parents, 4 grands-parents, 8 arrières-grands-parents, etc … Ainsi, on a à peu près 256 ancêtres qui ont vécu la Révolution. Le nombre d’ancêtres vivants en 1650 (date “raisonnable” en fonction des archives existantes) se monte alors à plus de 4000.

On aurait ainsi 2 milliards d’ancêtres ayant vécu à l’époque de Charlemagne ! C’est impossible, on aurait plus d’ancêtres que la population mondiale !!!

Ce calcul qui multiplie par 2 les ancêtres à chaque génération est théorique. En fait, nos ancêtres se mariaient entre cousins plus ou moins éloignés.

“Pour les recherches généalogiques, cela facilite la tâche car cela réduit le nombre d’ancêtres à chercher; par exemple, deux cousins germains qui se marient ensemble n’ont à eux deux que 6 grand-parents différents au lieu de 8.

Continuer la lecture

Les métiers de la rivière : danger !

D’écluse en écluse, de courant de rivière en chemin de halage, la corporation des mariniers mène une vie rude sur ses bateaux. Certains y laissent même leur vie…

Depuis toujours, les rivières et les fleuves ont constitué des axes majeurs de communication. Continuer la lecture