La bourgeoisie

Au cours des recherches, on rencontre différents titres, termes d’honorabilité. Mais que signifient-ils ?  Ces termes sont très importants car ils permettent de voir à qui on a faire dans la hiérarchie sociale. L’analyse suivante vaut pour la Savoie (merci à Bruno Devoucoux et à Corinne Townley pour leurs explications):

  • Noble et Puissant Seigneur, illustre seigneur: pour les seigneurs importants, qui ont fief et juridiction
  • noble, noble homme: noble souvent sans juridiction, parfois même sans fief
  • révérend messire ou messire: pour les ecclésiastiques catholiques
  • spectable: pour les docteurs en droit ou en médecine et les ecclésiastiques protestants
  • égrège: surtout employé en Savoie du nord, presque jamais au sud, plus ou moins synonymes de sieur ou honorable (disparaît en principe à la fin du XVIIe) pour les professions du droit telles que les notaires
  • maître: pour les hommes de loi (procureurs, praticien, huissier du Sénat de Savoie) mais aussi maître dans un métier (ex : maître cordonnier)
  • discret: pour un jeune homme de bonne famille (futurs sieurs, égrèges ou spectables), tous les hommes mentionnés comme “Maistre” ont préalablement fait l’objet de mentions de “discret”
  • honorable: pour les artisans d’une certaine importante, notamment les maréchaux, c’est-à-dire les forgerons ; pour les autres, cette mention est le signe d’une certaine aisance, sans qu’on puisse toutefois parler de richesse (à tendance à se démocratiser dans la deuxième moitié du XVIIIe)
  • honnête: pour le bas de l’échelle, homme ou femme modeste mais dont on connaît bien la famille (en général pas des nouveaux-venus: serfs, taillables, gens sans aucune importance pour ceux qui les considèrent depuis en haut – la Savoie d’en bas, quoi !).

Ajoutons qu’ailleurs on rencontre aussi le terme de “sieur” pour les marchands aisés, les rentiers, c’est un titre roturier correspondant au haut du panier de la bourgeoisie. Il est aussi porté par ces mêmes personnes accompagné d’un nom de terre. On n’est pas loin du titre de seigneur de machin chose… Plus d’un tentera de franchir le pas avec plus ou moins de succès, tout le monde ne peut se dire noble, gare aux usurpateurs !

Lorsqu’ils occupent une position importante, bourgeois et marchand utilisent des blasons pour s’identifier sur les actes qui les lient et cela dès le XIIIe siècle. Ils étaient enregistrés auprès des autorités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *