52 ancêtres en 52 semaines : Semaine 34 – Tragédie

Cette semaine j’ai choisi de parler de la mort tragique de deux ancêtres, sur leur lieu de travail, une plâtrière !

Mon ancêtre Gilles Vivant est décédé le 24 février 1727 mort écrasé dans un trou de la plâtrière. Il était âgé de 55 ans et vivait à Saint-Martin du Tertre. Son fils aîné était établi depuis peu, mais il avait encore 4 enfants à charge dont le plus jeune avait fêté ses 16 ans 3 jours plus tôt.

Source  : A.D. du Val-d’Oise

Onze ans plus tard, à Epinay-Champlatreux, c’est un autre ancêtre, Simon Landry qui décède le 30 octobre 1738 dans un éboulement de la plâtrière; son corps n’a pu être retrouvé. Il était âgé de 60 ans. Il laisse à sa femme la charge de leur 5 plus jeunes enfants dont le benjamin a 16 ans.

Source : Géoportail

Suivant l’acte ci-dessous et celui en marge, on apprend que le 30 octobre 1738 Anthoine Boutriout, âgé de 30 ans et Simon Landry âgé de 60 ans sont décédés “d’une mort funeste arrivée dans la plastriere et causée par le détachement des terres et des pierres de la carriere”, le corps du premier a été retrouvé et enterré le lendemain quant à celui du second il est resté introuvé !

Source  : A.D. du Val-d’Oise


Quel est donc plus précisément le métier de plâtrier ?

Dès l’époque gallo-romaine, les habitants du Parisis ont su transformer le gypse en plâtre pour construire leurs maisons. Ils trouvaient le gypse à proximité, dans de petites carrières, presque à fleur de sol.
Au Moyen-Age, puis sous l’Ancien Régime, les petites carrières et plâtrières furent nombreuses mais elles fonctionnaient de manière intermittente. L’habitat local fît largement appel au plâtre, d’où les nombreux plâtriers (somme toute carriers) et maçons en plâtre de la région. Le toponyme Champlâtreux semble bien porteur de sens ! L’île de France dispose en effet d’une des plus grandes ressources en plâtre du pays. Il était d’ailleurs de très bonne qualité.

Masure à l’entrée d’une carrière de Montmartre en 1832.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *