de Beaumont de Rochemure et de Thorrenc…

Suite à l’article déjà paru ici Les nobles de Beaumont de Rochemure, voici des compléments sur Marc de Beaumont de Rochemure, chevalier, baron du Besset, Seigneur de la Tour, Allenc et Lignon, co-seigneur de Saint-Quentin, et ses deux alliances de Thorrenc !

Grâce aux ouvrages suivants et au contrat que j’ai reçu, un vrai cadeau, je suis maintenant en mesure de préciser sa vie maritale !

Marc de Beaumont de Rochemure épouse par contrat du 26 août 1626 devant Me Beriac Jeanne de Thorrenc du Lignon, fille de Jean seigneur du Lignon et d’Ylaire du Vernet de La Garde.

Il en a au moins 3 enfants :

  • Jacques Gabriel de Beaumont de Rochemure décédé sans doute entre 1666 et 1670
  • Jean Joseph de Beaumont de Rochemure né vers 1644 et décédé vers 1688 qui eut postérité
  • Hilaire de Beaumont de Rochemure, religieuse

Il eut une autre union d’abord illégitime avant d’être concrétisée par un mariage tardif avec Cécile de Thorrenc. Le mariage eut lieu le 14 juillet 1661 par le Sr Chambonet à Monistrol-sur-Loire d’après leur contrat de mariage du 22 juin 1662 (source: 3 E 590 142 – AD 43) mais non retrouvé dans le registre de la paroisse… A-t-il été contracté à Saint-Maurice-de-Lignon (registres disparus) ?

Le contrat déclare l’existence de 7 enfants qu’ils veulent reconnaitre naturels et légitimes, à savoir :

  • Anne de Beaumont de Rochemure
  • Marie de Beaumont de Rochemure
  • Gabriel de Beaumont de Rochemure
  • Gabrielle de Beaumont de Rochemure
  • Joseph de Beaumont de Rochemure
  • Izabeau de Beaumont de Rochemure
  • Fulqueran de Beaumont de Rochemure, non encore baptisé,  c’est un nouveau-né

Nous pouvons y ajouter 3 enfants nés sans doute adultérins, de l’époque de la première union qui ne peuvent donc prétendre à la légitimité :

  • Gabrielle de Beaumont, fille naturelle mariée en 1658, doit être née avant 1645
  • Marguerite de Beaumont, doit être née à la même époque, déjà veuve et remariée en 1670
  • Antoine de Beaumont

Grâce aux preuves de noblesse présentée en 1669 on peut donner des années de naissances à leurs fils:

  • Jean Joseph de de Beaumont de Rochemure (fils du 1er lit) né vers 1644
  • Antoine de Beaumont de Rochemure, né vers 1650
  • Gabriel de Beaumont de Rochemure, vers 1657
  • Joseph de Beaumont de Rochemure, vers 1661
  • Fulcran de Beaumont de Rochemure, vers juin 1662

On apprend aussi de son testament en 1670 (Source: 3E 488/153 Me Chabanel) que sa fille Anne reçoit une donation particulière “à cause de son incommodité ne pouvant se colloquer en mariage ni entrer en religion”.


Cécile de Thorrenc n’est pas Cécile de Thorrenc !

Contrairement à ce que disent certains ouvrages, Cécile de Thorrenc ne peut être la Cécile de Thorrenc,, sœur de la première femme de Marc de Rochemure Jeanne de Thorrenc, veuve de Nicolas de Clavières.

En effet Cécile de Thorrenc épouse par contrat du 2 août 1626 Nicolas de Clavières et ils ont 8 enfants entre leur mariage et 1636 voire après. Nicolas de Clavières est encore vivant en 1645. Tout ceci est incompatible avec une mère d’enfants nés quasiment tous les ans entre 1626 et 1662 ! Qu’elle ait pu être mariée à 13 ans, pourquoi pas, mais qu’elle ait eu une telle fécondité qu’après 40 ans elle ait encore des enfants tous les ans et ce jusqu’à 49 ans ! Non je n’y crois pas !


Cécile de Thorrenc n’est pas Rose de Thorrenc !

On peut aussi trouver des ouvrages qui la donne veuve de Vital de La Borie. Ce n’est pas possible non plus, absolument pas. Vital de La Borie a épousé une Rose, non une Cécile. Et si cela ne suffisait pas, Vital teste en 1610 et cite son épouse et son fils Jean, jeune enfant puisqu’il a une nourrice.

Par contre, Rose de Thorrenc est marraine en 1649 à Monistrol et demeure aux Foyes. Or c’est là que vécurent au moins un temps Marc de Beaumont de Rochemure et Cécile de Thorrenc avant leur mariage !

On peut donc penser qu’il y avait une parenté entre Cécile et Rose d’où la confusion dans certains ouvrages…


Qui est donc Cécile de Thorrenc ?

(source: 3 E 590 142 – AD 43)

  • Elle peut être une filleule de Cécile de Thorrenc épouse de Nicolas de Clavière…
  • Sans doute est-elle parente avec Cécile et Jeanne de Thorrenc fille de Jean seigneur du Lignon et d’Ylaire du Vernet de La Garde, vu la commune d’origine identique (Saint-Maurice-de-Lignon).
  • Peut-être est-elle une nièce de Rose de Thorrenc dont elle aurait pu hériter les Foyes ?

Cécile de Thorrenc est originaire de Saint-Maurice-de-Lignon. Malheureusement il n’y a plus d’anciens registres paroissiaux pouvant nous renseigner sur son ascendance. Dans son contrat de mariage elle apporte comme bien paraphénal son domaine des Foyes à Monistrol-sur-Loire.

“Paraphernal” est un adjectif utilisé autrefois pour désigner, sous le régime dotal, les biens personnels de la femme qui étaient laissés à sa jouissance et à son administration par opposition aux biens dotaux qu’administrait le mari.”

Elle se constitue aussi en dot 6000 livres que son époux confirme avoir reçues et un domaine à Hontés Bas que son époux lui réserve en douaire viager s’il vient à décéder avant elle. Il lui réserve d’autres avantages comme de demeurer au château du Besset, avoir une fille de chambre et un laquais et être entretenue l’année de son deuil. Voilà l’explication de sa fin de vie à Hontés Bas évoquée ici !


Les recherches sur son ascendance sont encore en cours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *