Ascendance noble avec les Du Verny et leurs alliances

C’est par son grand-père maternel, Marcel Chazot, que mon époux descend de cette famille.

Voici un court tableau qui présente l’ascendance directe entre lui et les Du Verny :

3e génération Marcel Chazot (1922- )
4e génération Marie Boussuge (1900-1983)
5e génération Virginie Meyronnenc (1871-19??)
6e génération Barthélémy Meyronnenc (1837-1912)
7e génération Anne Marie Duverny (1813-1882)

Quel intérêt généalogique apporte Anne Marie Duverny en dehors de sa propre existence ?

Anne Marie Duverny naît après la période révolutionnaire. Son acte de naissance nous apprend que son père a 53 ans et qu’il est cultivateur au village de Lair à Nozeyrolles. Le mariage de ses parents a lieu au tout début de la Révolution. Le 12 Fructidor An II, Laurent Du Verny de La Taliere âgé de 40 ans (réellement 39 ans) épouse Marie Borde âgée de 13 ans (réellement 12 ans 2 mois 30 jours).

Le 23 mai 1755 naît et le 25 est baptisé Noble Laurens De Verny fils de Noble Louis De Verny Sieur de Tailler et de Demoiselle Anne Chirac. Son parrain est son oncle Noble Laurens De Verny de La Védrine.

Maître Louis Duverny écuyer seigneur du Tailler, fils de noble Philibert Duverny seigneur du Chambon épouse Damoiselle Anne Chirac, fille de Sieur Jacques Chirac, major des milices du Gévaudan, le 18 janvier 1751.

La grand-mère paternelle de Philibert Duverny est Isabeau de Thaler (est-ce la source de la seigneurie de Tailler possédée par le fils de Philibert ?). La mère de ce Philibert est Anne de Brun du Bois Noir. Son père se remarie à Marie de Beaumont.

L’ascendance Chirac apporte les famille de Salvan, de Pradines, de Ponsonailles de Grisol, de Grippel, de Villeneuve, de Tailhac, de La Rocque de Séverac, de Montbrun, …

Les Du Verny et la “bête du Gévaudan” :

Le parrain et oncle de Laurent du Verny de La Talière (notre aïeul), Laurent du Verny de La Védrines, était Gentilhomme verrier au Château de Chamblard. Il joua un rôle dans la fameuse histoire de “La Bête du Gévaudan”. En effet le noble Verny de la Védrine était réputé pour ” avoir blessé un gros chien errant dans la montagne “. Peut-être traqua-t-il la bête car sa nièce, sœur cadette de notre Laurent, Rose de La Talière mourut d’une attaque de la bête le 29 avril 1767 à l’âge de 10 ans.

Une réflexion au sujet de « Ascendance noble avec les Du Verny et leurs alliances »

  1. Ping : Les nobles de Beaumont de Rochemure | Sur la piste de mes ayeuls

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *