Une dynastie de jardinier

À l’aide des registres d’état civil mais aussi et surtout des recensements, j’ai pu suivre le cheminement de cette dynastie de jardiniers qui exercèrent sur cent années.

Le premier a exercer cette profession est Louis Jacques HUGUENIN, né avant la Révolution en Haute-Marne, il est venu s’installer près de Paris à Marnes-la-Coquette dès 1780 où il s’y marie.

Il est jardinier du château de l’Étang au moins de 1806 à 1812. Il meurt en 1836 toujours jardinier dans la commune, peut-être y a-t-il exercé jusqu’à cette date.

Le château appartenait depuis 1806 au Maréchal Soult, Jean-de-Dieu Soult (1769-1851), duc de Dalmatie et son épouse Jeanne Louise Elisabeth Berg.


Son fils aîné s’installe épicier à Paris, son second fils Jean Louis Prosper HUGUENIN né à Marnes en 1784 exerce avec lui jusqu’à son mariage en 1806 dans la commune voisine de Garches. Ses témoins de mariage sont M. Jean Baptiste Landriot 49 ans concierge du château de l’Étang à Marnes,  et M. Louis Etienne Caille jardinier au château de Ville-d’Avray, 38 ans.

Veuf, il se remarie en 1811 et prend à nouveau pour témoin Louis Etienne Caille jardinier, 40 ans, ami. Il est alors jardinier chez Monsieur Chaulet à Ville-d’Avray. Son épouse appartient également à une famille de jardiniers.

En 1838 au mariage de son fils, il est établi à Saint-Amans-la-Bastide, dans le Tarn, ville natale du maréchal, aujourd’hui devenue Saint-Amans-Soult ! Le maréchal Soult l’avait donc emmener “dans ses bagages” !

En 1864 et 1866, après la mort du maréchal il est domicilié à Versailles. À partir de 1872 il est domicilié au Château de Lormois à Longpont-sur-Orge où il a rejoint son fils Louis Paul HUGUENIN qui y était jardinier depuis 1841.

Reconstruit en 1837, le Château de Lormois avait besoin d’un jardinier. Louis Paul HUGUENIN fut sur place dès le début, entre 1839 (naissance d’une fille à Suresnes) et 1841. Il est jardinier-fleuriste puis jardinier en chef du Château depuis au moins 1866.

(la suite est à venir…)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *