Chassey, un fief ?

Pour essayer de remonter l’ascendance de Blaise d’Alioncourt, je me suis intéressée à ses terres: Chassey (beaucoup de biens), Thieffrans (un verger, trois prés et huit terres), Tressandans (un pré), Rougemont (une vigne) et Romain (une vigne).

Par la suite, la famille de Machard, établie en Savoie, portera le titre de seigneur de Chassey pendant très longtemps. Quels biens le leur permirent ?

Lors du dénombrement de 1571 et celle de 1584 de Charles de Machard, nous apprenons qu’il possédait:

  • une maison avec un colombier, une grange et une chenevière plus un verger et un courtil
  • une maison avec courtil et verger
  • un homme de mainmorte (en savoir plus ici et )
  • 1/2 du four
  • 1/2 des dîmes
  • 5 prés
  • 1/8e du pré de la fontaine
  • 15 terres
  • 1/15e bois et forêt fond et treffond du Vault de Chassey

Le manuscrit 902 de la Bibliothèque d’étude et de conservation de Besançon, « Recueil de différens dénombremens » est concordant avec cet état des biens de la famille Machard. Ce sont des extraits de dénombrements et autres actes, faits au point de vue de la constatation des droits du domaine dans les diverses localités et bénéfices ecclésiastiques composant le bailliage d’Amont et terres dites de surséance, avec des indications sur l’état des choses aux environs de l’année 1567.

Seule la fiche Chassey signale la présence de la famille Machard ce qui semble normal vu les biens possédés.

La fiche Chassey indique donc 30 feux de condition de mainmorte, plusieurs seigneurs à savoir les seigneurs de Fontaine, Saint-Moris, Malchart, Montot, La Villedieu et le prieur de Marast. Le four et les dîmes appartiennent par moitié aux seigneurs de Chassey et de La Villedieu.

La fiche commence par indiquer que par son testament, Humbert seigneur de Rougemont donne à Jehan Guillaume, fils de feu Guillaume de Rougemont son fils bâtard, toutes ses terres, rentes et revenus des terres, finages et territoires qu’il possède à Chassey, mouvant du fief de Madame la vicomtesse de Montbeliard (1440).

Malheureusement je ne lis pas bien la fin de la fiche qui évoque les hoirs dudit Humbert. Je vais me renseigner pour acquérir cet ouvrage très intéressant !

17/07/2017

Cet ouvrage, consulté aux A.D. de la Haute-Saône, me permet de clarifier la fin du texte.

Tout ce que tiennent à Chassey les hoirs de Humbert de Rougemont relève du fief de Granges appartenant à Loys de Montbéliard.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le seigneur de Machard et celui de La Villedieu se partagent donc des revenus et droits seigneuriaux conséquents avec les dîmes et le four. Qu’en est-il des seigneurs de Fontaine, Saint-Mauris et Montot ? Je consacrerais un article spécifique à ces familles.

Il serait intéressant d’avoir la reprise de fief de 1569 de Louis de Machard et son épouse Blaise d’Alioncourt.

Au cours de mes recherches j’ai découvert sur la carte de Cassini l’existence au village de Chassey d’une “Tour de Mauchard” serait-ce un reste des biens de la famille Machard, le colombier peut-être ?

Vu sa position au bout de la rue à l’ouest allant vers le nord-ouest, on peut penser que cela correspond à la position de l’actuel château de Chassey.

11/07/2017

Les actes que j’ai consultés en série B aux Archives départementales du Doubs mentionnent d’ailleurs souvent les Machard : Malchard, Maulchard, Mauchard !

Mes recherches sur internet m’apprennent que l’actuel château de Chassey, plus ou moins à l’abandon depuis plusieurs années a été mis en vente fin 2016. Il avait abrité une colonie, Belleville, au début du XXe siècle. Construit au XVIIIe siècle, il a appartenu à la famille Buretel de Chassey. Quand cette famille est-elle devenue propriétaire de la seigneurie de Chassey et comment ? Si on regarde les photographies du château, on constate l’adjonction de 3 bâtiments d’époque de construction différente. La tour pourrait-elle dater du XVIe siècle au plus tard ?

Une piste à explorer…

On peut aussi noter en 1614 un Pierre de Mathay seigneur de Chassey, Thieffrans, Rougemont et Romain. Étrange ressemblance des terres possédées 30 ans plus tôt par les Machard ! Y aurait-il eu vente ?

 

Ressources complémentaires sur les colombiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *